Accompagnement par l’AFA pour l’adoption d’enfants à besoins spécifiques en « flux inversé »

Afin de s’adapter aux nouvelles réalités de l’adoption internationale en matière de profils d’enfants adoptables, l’AFA a souhaité renforcer l’accompagnement proposé aux familles ouvertes à l’adoption d’enfants à besoins spécifiques. Ainsi, une nouvelle procédure est mise en place pour l’adoption d’enfants en « flux inversé ».

Cette procédure concerne des projets qui se distinguent par une ouverture à des troubles sévères ou des particularités importantes, une disponibilité des futurs parents, un accès aux soins et une ouverture concernant l’origine de l’enfant.

Pour participer au programme, les familles intéressées doivent suivre un parcours de formation spécifique.

 

Procédure d’adoption en « flux inversé »

 

En complément de la procédure classique d’apparentement, il existe une deuxième voie d’adoption via l’AFA, la procédure en « flux inversé ». Contrairement aux propositions classiques d’apparentement, où c’est le pays d’origine qui choisit une famille pour un enfant, dans le programme en « flux inversé », le pays d’origine transmet un dossier d’enfant à un ou plusieurs opérateurs, qui ont ensuite la responsabilité de proposer une famille pour l’adoption de cet enfant.

En effet, les profils des enfants dans le cadre de ce programme présentent des besoins spécifiques correspondant à des particularités importantes qui ont conduit à l’absence d’identification par l’autorité centrale du pays d’origine d’adoptants potentiels.

 

Intégration dans le programme

 

Désormais les candidats doivent en premier lieu assister à une réunion d’information collective sur l’accueil des enfants à besoins spécifiques, au siège de l’AFA. Suite à cette formation, les candidats pourront retourner le questionnaire EBS renseigné et, si leur projet correspond au profil des enfants proposés en « flux inversé », ils pourront participer à un entretien avec le médecin et la psychologue de l’Agence.

Une commission composée du coordinateur, du rédacteur, du médecin et de la psychologue de l’Agence détermine ensuite quelles sont les familles qui entrent dans le programme d’adoption en « flux inversé ».

 

Identification des familles

 

Lorsqu’un dossier d’enfant parvient à l’AFA pour une adoption en « flux inversé », il est examiné par la commission AFA composée du coordinateur, du rédacteur, du médecin et de la psychologue de l’agence. Classiquement, plusieurs familles pouvant potentiellement accueillir l’enfant sont identifiées et présentées en commission. Le choix d’une famille est validé par une décision collégiale après contact avec les Conseils Départementaux dont dépendent les candidats.

 

Pré-proposition

 

L’AFA prend alors contact avec la famille identifiée pour lui faire une pré-proposition. Les candidats peuvent, bien entendu, décider de ne pas donner suite à cette pré-proposition.

Par ailleurs, le dossier ayant été proposé par le pays d’origine à plusieurs opérateurs, le processus de recherche de familles peut être soudainement interrompu du fait de l’apparentement par un autre opérateur que l’AFA.

 

Information du pays d’origine de l’enfant

 

Lorsque l’acceptation de la pré-proposition est reçue par l’AFA, cette dernière informe le pays d’origine et lui communique un dossier concernant la famille dont la teneur est variable d’un pays à l’autre.

 

Validation

 

C’est toujours le pays ayant proposé l’enfant qui valide la candidature de la famille après réception de leur dossier complet.