Chili

 

Conditions relatives aux adoptants, aux adoptés, aux autorités compétentes et aux intermédiaires

 

Conditions relatives aux adoptants

Les adoptants doivent :
puce-8x11 Être âgés de plus de 25 ans et de moins de 60 ans
puce-8x11 Être un couple marié depuis plus de deux ans (Les conditions requises en ce qui concerne la durée du mariage ne sont pas applicables lorsque l’un des conjoints ou les deux conjoints justifient de sa/leur stérilité).
puce-8x11 Avoir une différence d’âge minimum avec le mineur adopté de 20 ans et au maximum 45 ans.

NB :
puce-8x11 La candidature des célibataires et des couples vivant en concubinage n’est pas retenue.
puce-8x11 La présence d’enfants au foyer, qu’ils soient légitimes, naturels ou adoptés, n’est pas un obstacle pour l’adoption d’un enfant chilien. Dans ce cas, l’enfant proposé doit être âgé d’au moins 2 ans de moins que l’enfant présent au foyer.
puce-8x11 La priorité est donnée aux couples sans enfant.

 

Conditions relatives aux adoptés

Adoptabilité des enfants proposés à l’adoption :

Elle est soigneusement vérifiée par les autorités chiliennes, ce qui peut être très long.

Un enfant âgé de moins de 18 ans peut être adopté dans les conditions suivantes :

  • si ses parents ne sont pas aptes à le prendre en charge « de façon responsable », ou s’ils ne sont pas en mesure de le faire, et qu’ils manifestent leur volonté de le faire adopter devant le juge compétent ;
  • s’il est descendant consanguin de l’un des adoptants ;
  • s’il est déclaré adoptable par décision judiciaire du tribunal compétent.

Selon la loi chilienne, il y a lieu de procéder à une déclaration judiciaire attestant que le mineur est adoptable, lorsque le père, la mère ou les personnes qui en ont la charge :

  • sont déclarés inaptes physiquement ou moralement à lui prodiguer des soins personnels (article 226 du Code Civil Chilien et article 42 de la Loi 16.618)
  • ne lui accordent aucune attention personnelle, affective ou économique pendant une période de 4 mois (si l’enfant est âgé de moins d’un an, ce délai est réduit à 30 jours) ;
  • le confie à une institution ou à un tiers, avec le désir manifeste de se dégager de leurs obligations légales.
  • Dans le cas où l’enfant est retrouvé abandonné sur la voie publique, dans un lieu retiré ou dans l’enceinte d’un hôpital, on présumera le consentement à l’adoption.

Le SENAME sollicite de la part des candidats l’apprentissage de notions basiques d’espagnol. En effet, les enfants confiés à l’adoption internationale ayant plus de 8 ans, la maîtrise de ces notions et la pratique de l’espagnol permettront une communication fluide favorisant la rencontre et les premiers instants partagés avec l’enfant.

 

Conditions relatives aux autorités compétentes et aux intermédiaires

En application de la Convention de La Haye, la transmission des dossiers des adoptants doit être effectuée au SENAME National (Autorité Centrale chilienne) :

puce-8x11 soit par l’Agence Française de l’Adoption

puce-8x11 soit par les O.A.A. habilités pour l’adoption au Chili :