Compte-rendu de la mission Colombie (26 au 30 novembre 2018)

 

L’année 2018 a été marquée par d’importants changements en Colombie. Au-delà de l’élection du nouveau Président de la République, M. Iván DUQUE, plusieurs remaniements sont intervenus au sein de l’ICBF, autorité centrale colombienne en charge de l’adoption :

  • Prise de fonction de Mme Juliana PUNGILUPPI LEYVA, Directrice Générale ;
  • Prise de fonction de Mme Juliana CORTES GUERRA, Cheffe de Protection ;
  • Prise de fonction de Mme Andrea LEÓN LÓPEZ, cheffe de la sous-section des adoptions.

Par ailleurs, une nouvelle loi entrée en vigueur en janvier 2018 impose aux Défenseurs de familles de se prononcer sur le statut juridique des enfants placés dans le système de protection dans un délai de 6 mois à compter de l’ouverture de la procédure administrative dite « de rétablissement des droits ».

Dans ce contexte, une délégation de l’AFA, composée de Mme Charlotte GIRAULT, Directrice Générale, et Mme Camille NAU, rédactrice Amérique, s’est rendue en Colombie du 26 au 30 novembre 2018 accompagnée de Mme Claudia SCHATTKA-PONCET, correspondante locale à l’étranger.

Ce déplacement avait pour objectif principal de présenter Mme GIRAULT à l’ensemble de nos partenaires locaux et plus particulièrement Mme Andrea LEON, nouvelle Cheffe de la sous-direction des adoptions de l’ICBF.

La délégation a également rencontré les équipes techniques de l’ICBF Central (Bogotá), de l’IBCF Régional de Bucaramanga (Santander) et plusieurs IAPAS : la Casa de la Madre y el Niño, la Fondation Los Pisingos et la Fondation FANA. Au-delà des objectifs principaux, ce déplacement a permis de travailler avec l’ensemble des partenaires locaux sur les dernières évolutions législatives et règlementaires en matière d’adoption.

Tous les professionnels rencontrés conseillent fortement aux familles de continuer leur travail de préparation tout au long de la période d’attente et d’améliorer leurs connaissances en espagnol.

Par ailleurs, nos interlocuteurs ont particulièrement insisté sur leurs grandes exigences en matière d’évaluation des candidats. Dès lors, il est indispensable que les évaluations psychologiques et sociales des dossiers soient très développées et répondent point par point aux items du document « contenu minimum des évaluations » téléchargeable sur la page Colombie du site internet de l’AFA.