L’AFA et ses missions

bt_suivant

L’Agence Française de l’Adoption est une agence publique placée sous la tutelle des ministères des Affaires étrangères et européennes, de la Famille, de la Justice, de l’Intérieur eet de l’Outre-mer.

Créée par la Loi du 4 juillet 2005, elle a pour mission d’informer, de conseiller et d’accompagner les familles, et de servir d’intermédiaire pour l’adoption de mineurs étrangers de quinze ans.

Ses services sont totalement gratuits. En qualité de service public, elle accepte toute candidature sans discrimination (ethnique, raciale, sociale, religieuse…) et agit strictement en conformité avec le droit français et la législation du pays d’origine.

L’AFA en chiffres

Depuis sa création en mai 2006, l’AFA a servi d’intermédiaire dans l’adoption de plus de 3 000 enfants.

L’AFA intervient dans l’ensemble des pays d’origine ayant ratifié la Convention de La Haye. Elle a par ailleurs obtenu une accréditation avec la Fédération de Russie en 2007. Actuellement, l’AFA assure le suivi des procédures d’adoption dans 35 pays.

Une équipe pluridisciplinaire

33 personnes travaillent au siège de l’AFA, à Paris. La Directrice générale de l’Agence, Béatrice BIONDI, est magistrate mise à disposition par le ministère de la Justice.

Le personnel est composé de juristes, d’une psychologue, d’un médecin de santé publique, d’une chargée de communication et de personnel administratif.

Présente sur l’ensemble du territoire français, l’AFA dispose d’un réseau de 135 correspondants départementaux, mis à disposition au sein du service de l’Aide Sociale à l’Enfance de chaque Conseil Général.

Elle dispose également d’un réseau de 14 correspondants locaux recrutés dans 9 pays afin de connaître au mieux la réalité du pays et d’aider les parents dans leurs procédures d’adoption.