Des relais à votre disposition

 

 

Les structures dédiées à l’adoption

Les associations de parents adoptifs

Après l’adoption, vous pourrez également trouver partage et conseils auprès des associations de parents adoptifs. Ces structures proposent des groupes de parole et d’échanges sur les différentes problématiques de l’adoption internationale. Ces contacts peuvent être l’occasion de partager sur la vie quotidienne ou d’éventuelles inquiétudes tout en proposant des alternatives aux parents et aux enfants.

  • Enfance & Familles d’Adoption (EFA) est une fédération de 93 associations départementales, regroupant près de 9 000 familles. Premier mouvement de l’adoption en France, EFA est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics en matière d’adoption. Chaque association départementale EFA est composée de parents adoptifs, ayant une expérience des démarches d’adoption et des questions qui se posent après l’arrivée de l’enfant. Ils accueillent les candidats et les parents. Ils offrent une écoute et un partage entre pairs. Ils proposent des orientations vers des professionnels identifiés selon les besoins.
  • Les Associations de Parents Par pays d’Origine, (APPO),, réunies en fonction des pays d’origine de l’enfant, regroupent des parents ayant adopté ou désireux d’adopter dans un pays donné. Ces associations sont indépendantes des pouvoirs publics et des OAA. (Le réseau MASF, Mouvement pour l’Adoption Sans Frontières, militant pour des modes d’adoption variés, regroupe 9 APPO).

Des associations d’enfants adoptés

  • Racines Coréennes, association créée par des français adoptés d’origine coréenne, est avant tout un lieu de rencontre entre les jeunes partageant le même destin d’être nés en Corée et d’avoir été adoptés en France. Racines Coréennes propose des pistes de réflexion sur l’identité de l’adopté, ses rapports à la société et à la famille. Elle offre également à ceux qui le désirent une découverte de la culture coréenne.
  • La Voix des Adoptés a été créée en avril 2005 à l’initiative de deux jeunes adoptées péruviennes. Elle a souhaité ouvrir un espace d’échange, d’écoute et d’accompagnement entre les adoptés qu’ils soient nés en France ou à l’étranger. Elle se veut être un support de témoignages pour les parents adoptifs ainsi que pour les professionnels de l’adoption. Par ses actions, elle contribue au développement d’un nouveau regard sur l’adoption.
  • Le Conseil National des Adoptés (CNA), créé en septembre 2012 par trois adoptés, chacun président d’associations impliquées dans l’adoption, entend se placer aux côtés des professionnels, des associations d’adoptés et des associations de familles adoptives et/ou de postulants. Le CNA fédère déjà une diversité d’opinions et de ressentis des personnes adoptées. Il offre un nouvel appui consultatif, et il espère être associé aux travaux relatifs à l’adoption, simple et plénière, nationale et internationale.

 

Les Maisons de l’Adoption et espaces dédiés à l’adoption du Conseil départemental

Encore peu nombreuses en France, les Maisons de l’Adoption et les Espaces dédiés à l’Adoption remplissent des missions variées, selon les départements. Certaines Maisons de l’Adoption reprennent les missions du service adoption de l’ASE. Le correspondant départemental de l’AFA ainsi que toute l’équipe y reçoit les candidats pour les informer des conditions d’adoption dans les différents pays. Cette équipe accompagne les candidats dans la constitution du dossier, dans la période d’agrément, d’attente, lors de la proposition d’enfant, puis lors du suivi post-adoption.

D’autres Maisons, en lien avec le service adoption de l’ASE, sont des espaces-ressources d’échanges et de documentation autour de l’adoption. Au travers différents ateliers (soirées-débats, conférences, groupes de paroles, groupes d’écriture, etc.), elles proposent de réfléchir à des thèmes tels que la parentalité et la filiation adoptive en collaboration avec des partenaires associatifs et des professionnels de l’adoption. Selon les départements, elles proposent des entretiens aux futurs parents dans la préparation à la rencontre et à l’accueil de leur enfant, mais également aux parents adoptifs et aux enfants adoptés.

Nous vous invitons à prendre contact avec votre Conseil général pour savoir si une Maison de l’Adoption existe dans votre département.