Votre enfant et son histoire

 

La recherche des origines et internet – mise en garde dans l’utilisation des réseaux sociaux

 

Aujourd’hui, les nouvelles technologies et les nouveaux modes de communication (Internet, les réseaux sociaux, les blogs) prennent une grande place dans la vie quotidienne, notamment dans celles de vos adolescents. Internet est devenu la première source d’informations, cependant les réseaux sociaux font disparaître grand nombre de protections. En ce sens, les interrogations de votre enfant sur son histoire doivent faire face à ces défis.

Au moment où il apparaît plus important que jamais d’accompagner les démarches, notamment des plus jeunes, dans la recherche des origines, Internet devient un moyen central de faire des recherches. Bien que cet outil puisse, à première vue, présenter des avantages, (rapidité, absence de restriction et d’encadrement), il peut s’avérer douloureux pour votre enfant. Contrairement à ce qui se passe sur Internet, le processus de recherche des origines est long et complexe. Il s’inscrit dans des étapes de réflexions et de maturation qui permettent de se protéger des dangers et des obstacles. L’échange par mail ou par des réseaux sociaux supprime la mise à distance nécessaire. Avec Internet, en une fraction de seconde, un ensemble étourdissant d’informations se trouve livré en quelques mots, en quelques pages, sans que l’adopté ait nécessairement demandé à les connaître.

Accéder trop vite, sans accompagnement, à cette étape peut constituer un choc et bouleverser les relations dans votre famille. La prise de contact directe peut compromettre la sécurité de votre famille et l’intégrité des personnes engagées dans des retrouvailles en ligne. L’immensité ouverte par Internet peut donner le vertige. Certaines informations sont tellement violentes qu’elles peuvent créer un véritable traumatisme psychique alors que la véracité des propos n’est pas établie. « Comment peut-on être sûr que la personne que je n’ai jamais vue, à qui je me livre est bien celle à qui je pense parler ? ». De plus, les cailloux de l’identité semés sur le cyber-espace exposent aux risques croissants d’usurpation d’identité numérique.

Des associations aident les jeunes utilisateurs des nouvelles technologies à s’entourer d’un maximum de sécurité. L’association e-Enfance, créée en 2005 et reconnue d’utilité publique, œuvre dans ce sens. Grâce au numéro d’appel gratuit Net écoute, les enfants peuvent poser leurs questions à un conseiller, de manière anonyme et confidentielle. L’association propose également un site dédié aux parents. Elle répond aux préoccupations les plus courantes des adultes et leurs proposent des règles de sécurité et des outils de protection.

La Commission Nationale de l’Information et des Libertés (CNIL) propose également des outils à la disposition des parents et des adolescents, répartis dans deux espaces distincts.