Les rapports d’activité de l’AFA

 

 

 

Rapport général – 2017

 

Éditorial

 

2017 fut une année de grands changements pour l’Agence Française de l’Adoption mais la qualité du travail fourni par les personnels de l’AFA et l’énergie qu’ils ont déployée pour accompagner  les candidats à l’adoption et les aider à réaliser leur projet est restée inchangée.

Le regroupement juridique avec  le Groupement d’intérêt public « Enfance en danger » n ’a pas encore pu être mené à terme mais tout un travail de coopération s’est amorcé entre les deux GIP. Il s’est illustré en fin d’année par le déménagement de l’équipe de l’AFA au 63,  Boulevard Bessières sur le même site que le GIPED.   Ce déménagement est l’aboutissement d’un long  processus dont je voudrais vivement remercier tous ceux qui y ont contribué et tout particulièrement Eric Rouyez, le responsable administratif et financier, qui a admirablement conduit le déroulement des opérations.

L’Agence Française de l’Adoption créée par la loi du 4 juillet 2005, portant réforme de l’adoption, pour conseiller les familles dans leurs démarches à l’étranger et servir d’intermédiaire public pour l’adoption d’enfants étrangers, va désormais  poursuivre en un autre lieu l’aventure commencée en 2006 Boulevard Henri IV, qui a permis à 4036 enfants de trouver une famille.

Béatrice Biondi, Directrice Générale depuis 2009, est partie voguer vers d’autres horizons après avoir pris sa retraite et Charlotte Girault a pris son relais le 11 janvier 2018. Elle aussi est magistrate. Très compétente, dynamique, préoccupée par l’intérêt des enfants et fortement motivée par la mission qui lui est confiée, elle saura, j’en suis certaine, poursuivre la tâche accomplie par Béatrice Biondi.

L’adoption internationale a profondément changé depuis la création de l’Agence, du fait de la chute vertigineuse du nombre d’enfants proposés par les pays d’origine et du changement de profil de ces enfants. Ce changement a nécessité une adaptation régulière de l’intervention des professionnels de l’Agence. Le nombre d’adoptions internationales réalisées en France en 2017 a encore connu une baisse de 5.5% par rapport à 2016. Il s’établit à 685. Le nombre d’adoptions réalisées par l’AFA est, lui, resté stable (174 adoptions à comparer à 177 en 2016). Quant à la part relative de l’AFA dans les adoptions internationales, 25.4%, elle est en légère progression par rapport à 2016. Cette année, malgré le temps consacré à la préparation du regroupement avec le GIPED, malgré une réorganisation restreignant les équipes (-3 ETP dont 1 cadre), les activités de l’Agence se sont donc maintenues à un haut niveau.

C’est pourquoi je suis convaincue que, malgré des moyens financiers contraints, grâce à la qualité de son équipe, l’Agence continuera à s’adapter à l’évolution des besoins des enfants et des familles dans l’environnement nouveau qui se dessine. Je suis certaine qu’elle saura mener à bien son rôle d’opérateur public de l’adoption internationale et qu’elle sera en mesure également de développer de nouvelles missions en utilisant ses forces et ses compétences.

 

Joëlle VOISIN
Présidente du Conseil d’administration de l’AFA

 

En savoir plus :