Missions de l’AFA

 

Informer, conseiller, accompagner

D’un côté, des Organismes Autorisés pour l’Adoption – 34, qui représentent 38 % du nombre des adoptions à l’étranger. De l’autre, de plus en plus de pays qui se ferment à l’adoption individuelle. D’où la naissance de l’A.F.A., comme troisième voie pour accompagner les familles dans leur projet d’adoption d’un enfant dans le monde.

Partenaire des départements, interlocuteur des pays étrangers ouverts à l’adoption, l’Agence Française de l’Adoption (A.F.A.) a pour mission d’informer, de conseiller et d’accompagner les familles qui feront appel à ses services. Objectif ? Leur éviter au maximum les nombreuses difficultés ou tracasseries qu’elles risquent de rencontrer au cours de leurs démarches. L’Agence ne cherche pas à se substituer aux O.A.A. existantes : elle offre un service différent aux demandes individuelles ou encadrées et facilite leurs démarches en les sécurisant.

 

Informer

L’A.F.A. accompagne les familles dans leur projet d’adoption, sans aucun critère de sélection des candidats, dans le strict respect des règles édictées par les pays d’origine.

1. Elle assure la diffusion de l’information : droit, procédures judiciaires et administratives en vigueur dans les Etats étrangers, organismes publics ou privés intervenant dans le domaine de l’adoption internationale ;

2. Elle informe les familles sur les modalités de l’adoption internationale, les aide à constituer leurs dossiers en fonction des pays. Toute demande d’aide à la constitution et à l’envoi d’un dossier d’adoption dans un pays fermé à l’adoption individuelle est prise en considération. Cependant, les pays restent souverains dans l’acceptation ou non de la demande selon les critères qui leurs sont propres.

3. Elle travaille en étroite liaison avec ses correspondants départementaux, qui eux-mêmes ont une mission de proximité, d’information et d’appui à la constitution des dossiers d’adoption.

 

Conseiller

L’A.F.A. dialogue avec les administrations des pays d’origine des enfants. L’A.F.A. est, en effet, un interlocuteur privilégié des autorités locales et des orphelinats des pays d’origine des enfants auxquels elle peut fournir des informations sur la législation française de l’adoption. 

Dans certains pays,  un représentant de l’Agence, parallèlement à l’échelon consulaire, est à la disposition des familles pour les conseiller dans leurs démarches localement.

 

Accompagner

De retour en France avec l’enfant adopté, l’A.F.A. aide les familles à respecter – pour les pays qui le demandent – leurs engagements de suivi post-adoption des enfants, avec l’aide des antennes « adoption » au sein des services sociaux des départements.