Roumanie

 

Conditions relatives aux adoptants, aux adoptés, aux autorités compétentes et aux intermédiaires

 

1- Conditions relatives aux adoptants

puce-8x11 L’adoptant ou l’un des conjoints de la famille adoptante est membre de la famille de l’enfant, jusqu’au quatrième degré de parenté inclus ;
puce-8x11 l’adoptant ou l’un des conjoints de la famille adoptante a aussi la nationalité roumaine ;
puce-8x11 l’adoptant est le conjoint du parent biologique de l’enfant.

 

2- Conditions relatives aux adoptés

En application du principe de subsidiarité, l’enfant doit en premier lieu avoir été proposé à l’adoption nationale. l’ANPDCA (l’Autorité Nationale pour la Protection des Droits de l’Enfant et l’Adoption) au sein du Ministère du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agées centralise les dossiers des enfants adoptables, inscrits sur un fichier.

Les enfants âgés de plus de 10 ans doivent être entendus sur le projet d’adoption.

 

3- Conditions relatives aux autorités compétentes et aux intermédiaires

En application de la Convention de La Haye, la transmission des dossiers des adoptants doit être effectuée par l’Agence Française de l’Adoption (AFA).

Aucune demande ne peut être déposée directement auprès d’une institution locale (crèche, orphelinat, autorité centrale…). L’adoption individuelle est prohibée en Roumanie.