De plus en plus de candidats nous demandent de certifier conforme des rapports de psy privés. Pourri…

De plus en plus de candidats nous demandent de certifier conforme des rapports de psy privés. Pourriez-vous nous rappeler la formule retenue pour « valider » ces écrits de psy que nous ne connaissons pas (ne figurent pas sur la liste DDASS) ?

Pour bénéficier d’une légalisation par le Ministère des affaires étrangères ou d’une apostille par une cour d’appel, les documents privés doivent soit avoir une légalisation en mairie du signataire, soit avoir un visa vu et transmis de l’ASE.

Il me semble cependant que le visa vu et transmis de l’ASE ne peut être apposé qu’après avoir lu le document pour vérifier qu’il n’y a pas de trop fortes divergences avec l’évaluation faite par l’ASE (auquel cas il conviendrait de proposer un complément d’évaluation ASE) et, bien sûr, qu’il doit être vérifié que le signataire exerce bien sa profession légalement et qu’il ne s’agit pas d’un faux ou d’un charlatan.

Les pays d’origine comprendraient mal que l’administration française transmette des faux.

Dans : Agrément