Les adoptants français résidant à  l’étranger sont-ils obligés de séjourner en France jusqu’à  la tr…

Les adoptants français résidant à  l’étranger sont-ils obligés de séjourner en France jusqu’à  la transcription du jugement ? Il y a-t-il possibilité de faire autrement ?

L’enfant adopté garde sa nationalité d’origine tant qu’il n’est pas devenu français, c’est-à -dire tant que la décision d’adoption étrangère ou française n’a pas été transcrite à  l’état civil français.

Il peut naturellement résider à  l’étranger s’il obtient un visa du pays où il souhaite vivre avec ses parents adoptifs, le suivi jusqu’à  la transcription étant alors fait en lien avec le conseil général qui a délivré l’agrément et avec le consulat de France dans le pays, soit par le service local de protection de l’enfance, soit par un personnel social recommandé par le SSI.

Au cas par cas, l’AFA peut conseiller telle ou telle solution mais la délivrance des visas est dans le monde entier régalienne et aucun service français ne peut intervenir pour faire délivrer un visa à  un enfant étranger par un pays étranger !!

Dans : Expatriés