Un couple agréé, sur liste d’attente en Colombie depuis plus de 2 ans, demande une actualisation soci…

Un couple agréé, sur liste d’attente en Colombie depuis plus de 2 ans, demande une actualisation sociale et psychologique. S’agit-il bien d’une actualisation socio-psychologique ou d’une évaluation sociale seulement ?

Lorsque l’actualisation (prévue également par les nouveaux textes français à  la fin de la 2ème année d’agrément) ne montre aucun changement par rapport aux conditions d’agrément initiales, l’attestation suffit (il s’agit d’une actualisation de l’agrément, pas des évaluations). Par contre, si les évaluations utilisées pour l’actualisation, qu’elles soient sociale ou/et psychologique, en fonction de l’organisation de chaque département, montre une évolution dans la capacité d’accueil ou dans la situation matrimoniale, un rapport explicatif peut s’imposer si ces modifications sont susceptibles d’influer sur la proposition d’enfant.

L’adoption est une mesure de protection de l’enfance et non de satisfaction d’adultes en mal d’enfant et il est nécessaire de donner au conseil de famille français ou étranger les éléments lui permettant de choisir la famille correspondant le mieux aux besoins de l’enfant. C’est dans cet esprit que les Colombiens et la plupart des conseils de famille français travaillent.

Les actualisations demandées par la Colombie ne doivent pas être confondues avec les « compléments » d’information demandées qui nécessitent toujours de nouveaux rapports d’évaluation. Ces demandes sont motivées

  • soit par l’insuffisance des rapports initiaux,
  • soit parce qu’il existe une discordance entre des avis professionnels négatifs ou réservés et un agrément,
  • soit le plus souvent parce que les éléments recueillis en vue de l’agrément permettent de comprendre le projet des adoptants mais pas leur capacité d’accueil de tel ou tel enfant que les Colombiens souhaitent proposer à  l’adoption internationale.

Ces rapports peuvent alors être établis par les services de l’ASE ou par des professionnels privés et dans cette éventualité doivent être visés par l’ASE ce qui vous permet de vérifier une éventuelle remise en cause des conclusions de votre propre évaluation et de garantir aux autorités colombiennes que les professionnels signataires sont bien reconnus dans le département.

S’agissant de l’actualisation des évaluations, l’ICBF n’a pas posé de critères particuliers donc nous pensons qu’il s’agit simplement de faire le point sur la situation des adoptants dans leur démarche d’adoption et sur les éventuelles modifications des conditions matérielles, de l’environnement familial et professionnel des candidats.


EN PRATIQUE

Vous pouvez procéder aux actualisations des évaluations sociale et psychologique sans attendre la demande expresse de l’ICBF. En effet, les autorités colombiennes souhaitent recevoir ces actualisations de manière systématique.

A leur réception, l’AFA fera parvenir ces actualisations à  l’ICBF par le biais de notre correspondante à  Bogota pour traduction et pour qu’ils soient joints au dossier des adoptants.

En savoir plus :

 

Dans : Procédure