Un couple marié de sourds-muets sollicite un agrément. Vers quels pays les diriger ?…

Un couple marié de sourds-muets sollicite un agrément. Vers quels pays les diriger ?

Je ne pense pas qu’il y ait la moindre chance pour un tel couple de se voir proposer un enfant étranger alors qu’il y a 24.000 familles françaises avec un agrément valide pour moins de 1 500 propositions d’enfants par an.

L’adoption repose sur l’intérêt supérieur de l’enfant et donc sur la recherche d’une famille pouvant répondre à  ses besoins spécifiques.

La commission spéciale de la CLH-93 rappelle que les pays d’origine peuvent refuser les candidatures au même titre que les candidats à  l’adoption peuvent refuser une proposition d’enfant sans même avoir à  le motiver.

Les enfants à  particularité nécessitent des familles particulièrement bien préparées pour pouvoir répondre à  leurs besoins spécifiques. A l’évidence, on ne peut les proposer à  des candidats ayant un handicap physique important comme la surdi-mutité.

En savoir plus :

Dans : Adoptant, Agrément