COLOMBIE : Publication de la Résolution n°16000 du 5 mars 2019

 

Par la Résolution n°1600 du 5 mars 2019[1], l’ICBF suspend la réception des candidatures étrangères des couples ayant un projet d’accueil d’enfants en bonne santé de moins de 7 ans pour une durée de deux ans.

Ainsi, seuls les projets d’adoption ouverts à l’accueil d’un ou deux enfant(s) âgé(s) de 7 ans MINIMUM (entendu 7 ans et 11 mois) et plus pourront être étudiés par l’ICBF. 

Les candidats colombiens résidant à l’étranger ne sont pas soumis à cette décision.


Exemples de notices pouvant être étudiées :

  • 0 à 7 ans (entendu de 0 à 7 ans et 11 mois) 
  • 7 ans (entendu 7 ans et 11 mois)            
  • Moins de 8 ans                                                 
  • De 6 à 7 ans (entendu 7 ans et 11 mois) etc.…

 

Pour les candidats célibataires,  l’âge minimum requis  reste 10 ans, conformément aux lignes techniques ICBF du 4 avril 2016[2]. 

La publication de ce nouveau moratoire ne met pas un terme aux rangs d’âge figurant dans les lignes techniques[3] d’avril 2016, à savoir :  

 Age de l’enfant

 

 Fratrie
(2 enfants)
 Ages des candidats
0 à 4 ans

(0 à 59 mois).

 

Dont l’aîné a entre 0 et 6 ans
et 11 mois.
      25 à 45 ans
5 à 9 ans

(60 mois à 9 ans 11 mois).

 

Dont l’aîné a entre 7 et 9 ans
et 11 mois.
       46 à 50 ans

 

Les lignes techniques précisent également que les candidats âgés de 50 ans et plus sont invités à ouvrir leur projet d’adoption vers l’accueil d’enfants de 10 ans et +.

Les projets d’adoption portant sur l’accueil d’enfants dits « à besoins spécifiques » ne sont pas soumis à ces critères d’âge.

Pour rappel, les lignes techniques colombiennes de l’ICBF[4] prévoient que les enfants dits « à besoins spécifiques » (E.B.S.) sont :

  • Les enfants âgés de 10 ans et plus.
  • Les fratries de deux enfants ou plus dont un des enfants est âgé de 10 ans.
  • Les fratries de trois enfants et plus.
  • Les enfants en situation de handicap.
  • Les enfants atteints d’une affection chronique avérée ou un problème de santé qui requiert un suivi médical particulier (paralysie cérébrale ; retard mental modéré, grave ou sévère ; hydrocéphalie ; microcéphalie ; VIH ; pied bot ; cardiopathie congénitale ; syphilis congénitale ; hypoacousie; problèmes graves de conduite ou d’apprentissage ; troubles généralisés du développement…).

 

[1] https://www.opinionysalud.com/wp-content/uploads/2019/03/RESOLUCI%C3%93N-1600-DE-2019.pdf

[2] http://www.agence-adoption.fr/colombie-nouvelles-lignes-techniques-colombiennes-applicables-a-compter-du-4-avril-2016/

[3] http://www.agence-adoption.fr/colombie-nouvelles-lignes-techniques-colombiennes-applicables-a-compter-du-4-avril-2016/

[4] http://www.agence-adoption.fr/colombie-nouvelles-lignes-techniques-colombiennes-applicables-a-compter-du-4-avril-2016/