Portugal

 

Conditions relatives aux adoptants, aux adoptés et aux intermédiaires

 

Conditions relatives aux adoptants

puce-8x11 Les candidats doivent être âgés de plus de 25 ans et avoir moins de 60 ans au moment de l’adoption de l’enfant.
puce-8x11 Les candidats célibataires doivent être âgés de plus de 30 ans.
puce-8x11 Les couples mariés doivent justifier de 4 ans de mariage, au minimum.
puce-8x11 Les couples non-mariés doivent justifier de 4 ans de vie maritale (PACS ou autres).
puce-8x11 Les candidatures de couples de même sexe sont acceptées.

Pour les candidats de nationalité portugaise résidant en France, le principe de subsidiarité ne s’applique pas. Leur candidature sera donc incluse sur la base de données de l’adoption nationale.

 

Pour information :
puce-8x11 L’Autorité Centrale portugaise souhaiterait avoir connaissance de l’envoi simultané de dossiers de candidature dans d’autres Etats et être informée si les candidats adoptent des enfants dans un autre Etat, dans la mesure où cela entraîne des modifications dans leur situation familiale.

 

Conditions relatives aux adoptés

puce-8x11 L’âge moyen des enfants proposés à l’adoption internationale est de 10 ans.
puce-8x11 Les enfants plus jeunes proposés à l’adoption internationale sont des fratries ou des enfants présentant des problèmes de santé ou un handicap, des retards de développement.
puce-8x11 Tous les enfants proposés à l’adoption ont fait l’objet d’un projet de vie qui contient divers éléments comprenant leur histoire, leur dossier médical…
puce-8x11 Les enfants les plus jeunes proviennent d’abandon précoce, tandis que les plus grands ont une histoire personnelle dont il faudra tenir compte au moment de la décision d’acceptation de l’enfant.
puce-8x11 La vérification juridique de l’adoptabilité de l’enfant est de la compétence du juge qui décide de confier l’enfant en vue de l’adoption.

 

Conditions relatives aux intermédiaires

En application de la Convention de La Haye, la transmission des dossiers des adoptants résidents en France à l’Autorité Centrale portugaise doit exclusivement passer par l’Agence Française de l’Adoption.